Taille du texte

Besoin
d'une information,

Contactez-nous

Le SYMALIM, propriétaire et gestionnaire du Grand Parc Miribel-Jonage, est un syndicat mixte composé du Grand Lyon, des départements du Rhône, des villes de Lyon, Villeurbanne et des 11 communes riveraines.

Dès 1979, le SYMALYM a confié l’aménagement et la gestion globale du Grand Parc à la SEGAPAL, alors constitué en Société d’Economie Mixte (SEM). Afin de consolider et de développer les compétences acquises avant la fin de la délégation de service public qui arrivera en juin 2013, il a été décidé de faire évoluer juridiquement la SEGAPAL d’une SEM en une Société Publique Locale (SPL). Cette transformation lui permet ainsi d’assurer, sur son territoire et pour le compte de ses actionnaires, l’étude, l’aménagement, l’entretien sur terre et sur eau, la surveillance, l’animation et la mise en valeur des sites qui lui sont confiés.

Ne pouvant contracter qu’auprès de ses actionnaires, il était indispensable que la CCMP entre au capital de cette société afin de porter avec les différents partenaires institutionnels une vision élargie de l’aménagement de cet espace public naturel remarquable. C’est pourquoi la CCMP est devenue, en avril 2012, actionnaire de la (SPL) Gestion des espaces publics du Rhône Amont (SEGAPAL) à hauteur de 4,3% du capital et pour un montant de 28’810€.

Désormais, au travers de la SPL, la CCMP participe à l’exploitation, la gestion, la réalisation, la création et la mise en valeur du territoire de Rhône Amont, secteur de 3000 hectares, compris entre le canal de Jonage au Sud et le canal de Miribel au Nord dont le Grand Parc Miribel-Jonage, qui accueille près de 4 millions de visiteurs par an, est le centre névralgique.

L’enjeu stratégique de ce territoire est en effet indiscutable : 
  • parce qu’il a un positionnement géographique singulier, à cheval sur deux départements ; 
  • parce qu’il est le plus grand site de captage d’eau potable du Grand Lyon ; 
  • parce qu’il représente un enjeu en terme d’aménagement public, que ce soit en ce qui concerne l’Anneau Bleu, le renforcement des berges du canal de Miribel, la protection contre les crues et les inondations, ou encore l’accessibilité du Grand Parc, ainsi qu’en atteste l’étude d’opportunité et de faisabilité, commandée par la commune de Thil, quant à la création d’une future passerelle « modes doux » qui la relierait le Grand Parc.

D’une manière plus générale, la création de la SPL constitue une opportunité permettant de bénéficier d’un opérateur ayant déjà fait la preuve de sa compétence dans les domaines concernés, sans être contraint de le mettre en concurrence (organisme « in house »), ce qui permettra un gain de temps et d’économies financières non négligeables.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
En continuant votre visite sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.